Qualité de l’air : Maisons de retraite

La qualité de l’air dans les maisons de retraite est un vrai problème de santé publique.

Une étude à l’échelle de 7 pays européens conclue que la mauvaise qualité de l’air dans les maisons de retraite a effectivement un effet délétère sur la santé pulmonaire des résidents.

C’est ce que révèle l’article du Quotidien du Médecin dans cet article.
L’étude, financée par l’Union Européenne, et conduite par l’INSERM au travers du groupe de recherche GERIE (Geriatric study in Europe on health effects of air quality in nursing homes) montre qu’autant particules fines que polluant chimiques (formaldéhyde, benzène et autres…) provoquent essoufflement et toux. Ceci même à des taux respectant les normes en vigueur !