Le variant Delta sera-t-il à l’origine d’une 4ème vague ? Mercate vous en dit plus !

Le variant Delta autrefois appelé « variant indien » est un des mutants du SARS-CoV-2 responsable de la pandémie de Covid-19. Ce variant est apparu pour la première fois en Inde dans le courant du mois d’octobre 2020.

Au mois de juin dernier, ce variant a rejoint la liste des variants dit « préoccupants » car il serait 40 à 60% plus contagieux que le variant précédent « Alpha » (autrefois appelé « variant anglais ») et qui, circulant majoritairement sur le territoire, fut responsable de la 3ème vague épidémique de SARS-CoV-2 en France.

Selon le Centre Européen de Prévention et de Contrôle des maladies (ECDC) et l’Agence Européenne des Médicaments (EMA), le variant Delta représentera 90 % de tous les virus du SARS-CoV-2 circulants dans l’Union Européenne et ce, d’ici la fin du mois d’août.

De plus, ces agences mettent également en garde sur le fait que ce variant serait associé à un risque plus élevé d’hospitalisation.

En parallèle, l’Institut Pasteur a publié le lundi 12 juillet dernier, un rapport modélisant la dynamique de propagation du variant Delta sur le territoire français à partir des données épidémiologiques collectées entre le 15 juin et le 5 juillet derniers et révélant que le variant Delta connaît une croissance rapide.

Cette étude a estimé que le taux de reproduction effectif moyen (Rd) du variant Delta était à 2.0 entre le 15 juin et le 5 juillet, ce qui signifie que le nombre de cas dû à ce variant double actuellement en 5.6 jours.

A partir des données collectées, l’Institut Pasteur a utilisé deux modèles de croissance de ce variant afin de prévoir le nombre de nouveaux cas et d’hospitalisations pour les semaines à venir :

– Le modèle de croissance exponentielle simple ne prend pas en compte la couverture vaccinale et prévoit un Rd fixe à 2.0. Les résultats de ce modèle prévoient :

  • Un pic de 40 000 nouveaux cas détectés chaque jour à compter du 1er août.

– Le modèle de croissance exponentielle plus sophistiqué prend en compte l’immunité naturelle et vaccinale, l’augmentation prévue de la couverture vaccinale et les dynamiques de transmission ainsi que les risques par groupe d’âge. Les résultats de ce modèle prévoient :

  • Un pic de 35 000 nouveaux cas détectés chaque jour à compter du 1er août si le Rd reste inchangé à 2.0 et un nombre d’hospitalisations par jour pouvant atteindre les valeurs observées lors de la 2ème vague de novembre 2020 d’ici mi-août et avec un pic prévu pour début septembre qui dépasserait amplement les valeurs de la première vague de mars 2020.
  • Un pic de 10 000 à 22 000 nouveaux cas détectés chaque jour à compter du 1er août si le Rd diminue à 1.5 ou 1.8 et un nombre d’hospitalisations par jour qui atteindrait les valeurs observées lors de la 1ère vague de mars 2020 dans le courant du mois de septembre prochain avec un taux d’occupation des lits en soins intensifs qui dépasserait le pic observé en mars 2020.

On rappellera que la semaine dernière en France, le variant Delta représentait déjà 61,2% des PCR criblées réalisées alors que seulement 52,6 % des personnes majeures sont complétement vaccinées.

Au vu des chiffres alarmants et de la situation en Angleterre et en Israël, l’ECDC et l’EMA recommandent à tous les pays de l’UE, d’accélérer les programmes de vaccination, de respecter le schéma vaccinal recommandé et encouragent également les personnes travaillant dans le secteur de la santé à accepter les offres de vaccination le plus rapidement possible.

En effet, les premières données issues des laboratoires de recherche et des pays où le variant Delta circule activement et où la population est majoritairement vaccinée, mettent en évidence que deux doses de vaccin comme Comirnaty (Pfizer), Spikevax (Moderna) ou Vaxzevria (Astra Zeneca) seraient nécessaires pour fournir une protection adéquate contre le variant Delta.

On notera donc que la protection contre le variant Delta bien que variable en fonction du type de vaccin serait de « très efficace » à « bon niveau de protection ».

La France s’est d’ores et déjà engagée dans le suivi de ces recommandations avec l’allocution du Président de la République, Emmanuel Macron le lundi 12 juillet dernier.

Ainsi, de nouvelles mesures pour favoriser la vaccination de tous les Français ont été prises :

– La vaccination est rendue obligatoire pour toutes les personnes au contact des personnes fragiles (soignants, non-soignants, professionnels et bénévoles) et des contrôles seront effectués à partir du 15 septembre 2021.

– Des campagnes spécifiques de vaccination seront mises en place pour les collégiens, lycéens et étudiants à la rentrée et une campagne de rappel sera instaurée dès les premiers jours de septembre pour les Français qui ont été vaccinés en début d’année 2021.

– Les tests PCR hors prescriptions médicales seront rendus payants.

En parallèle, le gouvernement Français a également mis en place des mesures dans le but de limiter la propagation du variant Delta au sein de la population :

– L’obligation de présenter le pass sanitaire pour se rendre dans certains lieux publics sera étendue à tous les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes à compter du 21 juillet 2021 prochain.

– Cette obligation sera également étendue pour se rendre dans les cafés, restaurants, centres commerciaux, hôpitaux, maisons de retraite et établissements médico-sociaux.

De même pour les voyages en avions, en trains et en cars lors des trajets de longue distance et ce, à compter du début du mois d’août prochain.

Ainsi, malgré la mise en place de nouvelles mesures et le désir de la France d’accélérer la vaccination de la population ; au vu des données épidémiologiques, l’ensemble des scientifiques semblent s’accorder sur le fait qu’une 4ème vague semble inévitable.

Mesdames et Messieurs gérant(e)s de cafés, bars et restaurants, bureaux Open-space, n’attendez pas la rentrée et l’arrivée de cette éventuelle 4ème vague à pour lutter contre la propagation du SARS-CoV-2.

Diminuer les risques de contamination aussi bien pour votre personnel que pour vos clients en vous équipant avec notre purificateur d’air intérieur evO2 efficace autant sur la pollution chimique que sur la pollution liée aux microorganismes tel que les virus comme le SARS-CoV-2.

La société française Mercate vous accompagne de façon personnalisée, grâce à l’installation d’evO2 qui sera un complément efficace aux gestes barrières, pour vous permettre de recevoir du public dans vos espaces intérieurs dans les meilleures conditions possible.

Notre purificateur d’air intérieur evO2, fabriqué en France, est simple d’utilisation, mobile et sans émission de sous-produits dangereux ou d’odeurs. Il peut être utilisé en présence des utilisateurs, et apportera une zone d’air pur et propre en aspirant un grand volume d’air pollué afin d’éliminer 100% des polluants chimiques et jusqu’à 99,995 % des polluants microbiologiques (bactéries, virus, champignons …).

Il se distingue par sa pérennité dans le temps avec une efficacité toujours optimale pendant 9000 heures, soit 1 an d’utilisation continue (24H/24, 7J/7) avant changement du consommable.

En prenant en compte le mécanisme d’action de la technologie située au cœur d‘evO2, ainsi que les excellents résultats d’efficacité obtenus sur deux souches de virus de la grippe hautement pathogènes, nous pouvons attester de la pertinence d’utilisation de cette technologie dans le cadre de la lutte contre la pandémie actuelle de SARS-CoV-2.

Sources :

EMA and ECDC update on COVID-19 | European Medicines Agency (europa.eu)

Dynamique du variant Delta en France métropolitaine – Modélisation COVID-19 (pasteur.fr)

info coronavirus COVID 19 – Vaccins | Gouvernement.fr

COVID-19 : chiffres clés et évolution – Santé publique France (santepubliquefrance.fr)

Info Coronavirus Covid-19 | Gouvernement.fr

Géodes – Santé publique France – Indicateurs : cartes, données et graphiques (santepubliquefrance.fr)