« L’art de vivre à la Française » : Le retour en terrasses !

C’est avec soulagement que les Français ont appris le 29 avril dernier que les restaurants et les bars rouvriront leurs portes à partir d’aujourd’hui, mercredi 19 mai. C’est ainsi que les Français pourront reprendre le chemin des terrasses.

Une réouverture oui mais sous plusieurs conditions très strictes. En effet, le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé une réouverture en 4 étapes :

  1. Depuis le 3 mai dernier, plus besoin d’attestation en journée et fin des limitations géographiques de déplacement ;
  2. A partir du 19 mai, seules les terrasses des restaurants et des bars seront ouvertes et les restaurateurs seront tenus de limiter à 6 le nombre de personnes par table ainsi que de respecter le couvre-feu repoussé de 19h à 21h ;
  3. A partir du 9 juin, les conditions vont de nouveau s’assouplir et ainsi permettre aux restaurateurs d’accueillir des clients dans les espaces intérieurs tout en maintenant un respect des gestes barrières, un nombre de personnes en salle limité (6 personnes par table) ainsi qu’un nouveau couvre-feu fixé à 23h ;
  4. A partir du 30 juin le couvre-feu cessera et les restaurants et bars pourront de nouveau accueillir leurs clients sans limitation de jauge. On notera tout de même que cette levée des dernières restrictions dépendra de la situation sanitaire locale à ce moment-là.

Pourquoi un protocole si strict est-il appliqué pour nos restaurateurs ?

Tout simplement parce que la transmission du SARS-CoV-2 se fait pas les aérosols émis lorsque les gens parlent, rient et toussent. Bien que les terrasses extérieures ne constituent pas un espace clos et confiné, le moment du repas constitue un instant critique étant donné que le port du masque ne peut se faire. Ainsi, limiter le nombre de personnes présentes autour d’une même table reste la meilleure solution pour limiter la propagation du virus.

Quid du risque de propagation du virus dans les salles intérieures de restauration à partir du 9 juin ?

Nous l’avons vu pour le protocole sanitaire mis en place pour les établissements scolaires, l’aération des espaces clos fait dorénavant partie intégrante des gestes barrières mis en place par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre la pandémie liée au virus SARS-CoV-2.
Ces recommandations s’appliquent d’ailleurs à tous les espaces clos recevant du public. Elles s’adresseront donc également en toute logique aux restaurateurs à compter du 9 juin prochain.


Cependant certains établissements ne possèdent surement pas de fenêtres qui s’ouvrent facilement et suffisamment pour permettre une aération efficace. Il faut alors proposer aux restaurateurs des solutions à mettre en place afin d’assurer une bonne qualité de l’air intérieur en limitant la propagation du virus et ainsi rassurer les consommateurs.

Depuis le 25 avril dernier, le gouvernement Français approuve enfin officiellement l’utilisation des purificateurs d’air comme mesure efficace pour lutter contre la propagation du virus.

Suite à cela, les collectivités se sont progressivement engagées dans l’équipement de leur patrimoine scolaire en utilisant enfin toutes les solutions de lutte disponibles telles que ces purificateurs ainsi que des capteurs de CO2.

Il semble tout à fait approprié d’envisager l’équipement des restaurants et des bars avec ces outils d’amélioration de la qualité de l’air lorsque ceux-ci possèdent une efficacité reconnue.
En effet, l’installation dans les espaces de restauration de purificateur d’air intérieur, en complément de l’application des gestes barrières, permettrait aux restaurateurs de limiter la propagation des aérosols contenant potentiellement des particules du virus SARS-CoV-2.
Ainsi, les Français pourraient retourner sereinement dans les salles de restaurants et enfin profiter d’être ensemble.

EvO2 est un appareil fabriqué en France par la société francilienne Mercate. Il présente une efficacité constante sur la pollution de l’air intérieur à la fois au niveau de la pollution chimique et microbiologique. En effet, evO2 n’est pas système composé de filtres qui ont pour rôle de capturer et stocker les particules virales et qui, par conséquent, présentent un risque de contamination lors de la maintenance. La technologie innovante et brevetée Flicklyse®, couplant photocatalyse et UV-C contenue dans evO2 garantit une réelle destruction des polluants.

Cette technologie a été testée par des laboratoires français indépendants qui ont démontré une capacité d’élimination complète des polluants chimiques, une efficacité d’élimination des microorganismes de 99,995 % et une efficacité d’élimination de 98 % des particules faisant une taille supérieure à 10 µm.

EvO2 se distingue par sa grande facilité d’utilisation, l’absence de sous-produits ou résidus nocifs liés à son utilisation ainsi que par sa pérennité dans le temps. Il possède une efficacité toujours optimale pendant 9000 heures lors d’un fonctionnement 24h/24, soit 1 an d’utilisation continue, ou 2 ans d’utilisation continue pour un fonctionnement d’environ 13h/24 avant changement du consommable.

En prenant en compte le mécanisme d’action de la technologie Flicklyse® situé au cœur de l’appareil evO2, ainsi que les excellents résultats d’efficacité obtenus sur deux souches de virus de la grippe hautement pathogènes, nous pouvons attester de la pertinence d’utilisation de cette technologie dans le cadre de la lutte contre la pandémie actuelle de SARS-CoV-2.

Les systèmes innovants de traitement de l’air intérieur comme le purificateur evO2 sont une solution pour aider les restaurateurs à assurer un air intérieur sain et ainsi limiter le risque de propagation du SARS-CoV-2.

Sources :
Épidémie Coronavirus (Covid-19) -Terrasses, musées, cinémas… : le calendrier du déconfinement | service-public.fr
https://www.un.org/fr/coronavirus/articles/risk-confirmed-of-aerial-virus-transmission (COVID-19 : l’OMS confirme le risque d’une transmission aérienne du virus | Nations Unies)
– SARS-CoV-2 : actualisation des connaissances sur la transmission du virus par aérosols (hcsp.fr)
– Coronavirus et BTS : malgré la plainte, Blanquer maintient les épreuves en présentiel (rtl.fr)