Demain c’est la rentrée ! Quelles solutions pour améliorer la QAI dans les classes?

Le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer l’a annoncé vendredi dernier, la rentrée scolaire, qui débutera jeudi 2 septembre de la maternelle au lycée, se déroulera avec un protocole sanitaire niveau 2 afin de limiter au mieux les cas de contaminations.

Bien que le variant Delta circule encore activement en France métropolitaine avec une contagion 40 à 60% plus importante que le variant précédent « Alpha », responsable de la 3ème vague épidémique de SARS-CoV-2 en France, le gouvernement souhaite que la rentrée scolaire se déroule le plus normalement possible tout en respectant les règles sanitaires et en protégeant les élèves et le personnel.

Quel est le protocole sanitaire prévu pour la rentrée 2021 ?

Au cours de l’année scolaire 2020, les écoles et les établissements scolaires ont pu recevoir les élèves en présentiel pour la quasi-totalité de l’année en se tenant à un protocole sanitaire strict sur la base des avis rendus par le Conseil scientifique et le Haut conseil de la santé publique (HCSP).

L’objectif du gouvernement pour l’année scolaire 2021-2022 est de maintenir un enseignement en présence tout en limitant au maximum la circulation du virus SARS-CoV-2 dans les classes.

Pour rendre cela possible, plusieurs mesures vont être mises en place en lien avec le protocole sanitaire de niveau 2, notamment :

  • Des cours en présentiel pour les écoles primaires, les collèges et les lycées
  • Un protocole sanitaire strict avec : des mesures renforcées d’aération et de lavage de mains, le port du masque obligatoire à l’intérieur dès l’école élémentaire pour les élèves et le personnel scolaire, une limitation du brassage par niveau obligatoire et la désinfection des surfaces les plus touchées
  • Les activités physiques et sportives autorisées en intérieur ainsi qu’en extérieur dans le respect d’une distanciation de 2 mètres
  • Une fermeture des classes dès le premier cas de contamination dans les écoles primaires et le passage pendant 7 jours en apprentissage à distance pour les élèves cas-contact à risque non vaccinés dans les collèges, lycées et universités

En ce qui concerne le pass sanitaire, il ne sera pas demandé pour accéder à l’école sauf dans le cadre d’activités extra-scolaires ou de sorties scolaires.

Quels sont les risques chez les jeunes ?

Selon le bilan publié par Santé publique France le 19 août dernier, le taux d’incidence, soit le nombre de cas pour 100 000 habitants, était en augmentation dans une grande majorité des classes d’âge, et notamment chez les jeunes enfants, avec +15% chez les 3-5 ans,+14% chez les 6-10 ans et +3% chez les 10-19 ans.

Cela peut s’expliquer par la montée du variant Delta, le fait que les 12 à 17 ans sont la tranche d’âge la moins vaccinée en France et que les moins de 12 ans n’ont pas encore accès à une vaccination à grande échelle.

Ainsi, bien que tous les élèves et professeurs, vaccinés ou non, soit accueilli en milieu scolaire, la vaccination de toutes les personnes de plus de 12 ans est fortement recommandée par le gouvernement pour limiter la circulation du virus.

Par ailleurs, des campagnes de vaccination dans les collèges et lycées seront proposées dès la rentrée scolaire soit à l’intérieur de l’établissement, lorsque cela est possible, soit dans un lieu proche de l’établissement.

Qu’en est-il de l’aération et de la ventilation des classes et autres locaux ?

Une des mesures collectives afin de réduire le risque de transmission du SARS-CoV-2 est une aération fréquente des salles de classes et des locaux occupés pendant la journée, soit : 15 minutes le matin avant l’arrivée des élèves, à chaque récréation, pendant les intercours, au déjeuner et lors du nettoyage des locaux.

Pour ce qui est du renouvellement de l’air assuré par une ventilation, le bon fonctionnement de celle-ci doit être vérifié et entretenu régulièrement.

Par ailleurs, le ministère de l’Éducation recommande l’utilisation des appareils de mesure de la concentration en CO₂ dans les classes afin d’évaluer le niveau de renouvellement d’air et le bon fonctionnement de la ventilation mécanique dans les bâtiments où l’ouverture des ouvrants est impossible.

Ces capteurs sont incapables de détecter la présence du virus SARS-CoV-2 mais permettent d’indiquer si une pièce est bien ventilée.

Quelles solutions pour recevoir les élèves dans les meilleures conditions possibles ?

Afin de recevoir élèves et enseignants en toute sécurité dans les classes où les polluants chimiques et microbiologiques y sont multiples et transmissibles par l’air, la société française Mercate vous accompagne de façon personnalisée, grâce à l’installation du purificateur d’air intérieur evO2 qui est un complément efficace au protocole sanitaire mis en place.

 

Diminuez les risques de contamination aussi bien pour votre personnel que pour vos élèves en vous équipant avec evO2, efficace autant sur la pollution chimique que sur la pollution liée aux microorganismes tel que les virus comme le SARS-CoV-2.

 

Le purificateur d’air intérieur evO2, fabriqué en France, est simple d’utilisation, mobile et sans émission de sous-produits dangereux ou d’odeurs. Il peut être utilisé en présence des utilisateurs, et apportera une zone d’air pur et propre en aspirant un grand volume d’air pollué afin d’éliminer 100% des polluants chimiques et jusqu’à 99,995 % des polluants microbiologiques (bactéries, virus, champignons …).

 

Il se distingue par sa pérennité dans le temps avec une efficacité toujours optimale pendant 9000 heures, soit 1 an d’utilisation continue (24H/24, 7J/7) avant changement du consommable.

 

Sources :

Année scolaire 2021-2022 : Protocole sanitaire et mesures de fonctionnement – Site du Gouvernement (education.gouv.fr)

 

COVID-19 – Mesures pour les écoles, collèges et lycées : Modalités pratiques, continuité pédagogique et protocole sanitaire – Site du Gouvernement (education.gouv.fr)

 

Interview de Jean-Michel Blanquer – Le Journal Des Femmes (journaldesfemmes.fr)

 

COVID-19 : Point épidémiologique N°77 – Santé publique France (santepubliquefrance.fr)