Covid-19 : des purificateurs d’air dans les lycées d’Auvergne-Rhône-Alpes


Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, accompagné de Béatrice BERTHOUX, Vice-présidente de la Région déléguée aux Lycées, et de Yannick NEUDER, Vice-président de la Région délégué à la Santé, a annoncé ce lundi 12 octobre le lancement d’un plan régional d’investissements pour la purification de l’air dans les établissements de la Région, lycées et écoles.

« La purification de l’air est l’angle mort de la lutte contre le Covid-19 en France alors que de très nombreuses études prouvent que l’air est un vecteur de propagation. L’Allemagne a une longueur d’avance dans ce domaine. Il y a donc un chemin à prendre » , rappelle Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

Les politiques semblent donc prendre pleinement conscience de l’enjeu environnemental et sanitaire qu’impose le défi du traitement de l’air.  

Dès le 6 juillet 2020, une partie de la communauté scientifique réagissait. L. Moraswka, épidémiologiste qui s’intéresse particulièrement à la propagation des virus dans l’air cosigne avec Donald K. Milton, de l’université du Maryland, avec le soutien de 239 chercheurs, un article où ils alertent le monde et en particulier l’OMS sur les fortes possibilités de contamination au COVID-19 par voie aérienne, qui selon eux, n’est pas assez prise en compte dans les propositions de lutte contre l’infection :  » Nous appelons la communauté médicale et les organismes nationaux et internationaux compétents à reconnaître le potentiel de propagation aérienne de la maladie coronavirus 2019 (COVID-19). Il existe une possibilité importante d’exposition aux virus par inhalation dans des gouttelettes respiratoires microscopiques (microgouttelettes) à courte ou moyenne distance (jusqu’à plusieurs mètres, ou à l’échelle d’une pièce), et nous préconisons l’utilisation de mesures préventives pour atténuer cette voie de transmission par voie aérienne. »

Et dans cette période hivernale qui s’installe, obligeant à vivre à l’intérieur de chez soi, ce confinement domestique modifie nos habitudes et s’ajoutent aux mesures sanitaires voulues par le gouvernement qui impose un couvre-feu sur certaines zones dites à risques importants de contamination par la Covid-19. Le virus est en circulation active et il est nécessaire pour les pouvoirs publics de tout mettre en oeuvre pour limiter sa propagation. Le dernier bilan épidémiologique de Santé Publique France fait état aujourd’hui de 30 621 nouveaux cas de Covid-19 comptabilisés en 24 heures et de 88 nouveaux décès au 15 octobre. Le taux de positivité est de 12,2% et le nombre de patients hospitalisés en réanimation continue d’augmenter : https://www.santepubliquefrance.fr/dossiers/coronavirus-covid-19

Mercate et la Technologie ev02

Mercate a développé, industrialisé et commercialise en France l’appareil de purification de l’air intérieur : evO2. C’est le résultat de travaux de recherche et développement menés depuis 2011 qui ont conduit à un brevet international (USA, Chine, Inde, Europe). Produit entre le Jura et la région Auvergne Rhône-Alpes, eVO2 est l’appareil le plus performant du marché car il dispose d’une technologie de régénération du média qui garantit une efficacité constante pendant une année entière de fonctionnement full time. Connecté en Wifi ou LoRa pour une supervision à distance; il est aussi connectable aux capteurs de pollution pour une maîtrise totale de la qualité de l’air. 

Des études ont été réalisées dans différents laboratoires publics partenaires du CNRS et de l’INSERM sur un large panel de polluants chimiques et biologiques, dans le respect des normes de mesure en vigueur (EN 186848-1).

Cela a permis de démontrer une minéralisation complète des composés organiques volatils et l’élimination à 99,99% des virus et bactéries aéroportées en un seul passage à travers le réacteur.

evO2 est fabriqué en Rhône-Alpes, très facile d’utilisation car  très maniable et ne demande pas de formation particulière.

evO2 est parfaitement capable de gérer le SARS-COV-2, responsable du Covid-19. Il est donc la solution rationnelle pour traiter l’air intérieur et rassurer les occupants des crèches, écoles, collèges et lycées.