Un bilan annuel de 2014 vient d’être rendu public par la RATP, concernant les taux de PM10 dans différentes stations du réseau souterrain parisien.

Conscient du niveau important de particules, la RATP a entamé différentes actions. Notamment, elle compte poursuivre le renouvellement du matériel roulant et la rénovation des systèmes de ventilation, entamés il y a plusieurs années.
http://www.ratp.fr/fr/upload/docs/application/pdf/2015-05/bilan_squales_2014.pdf

Une étude à l’échelle de 7 pays européens conclue que la mauvaise qualité de l’air dans les maisons de retraite a effectivement un effet délétère sur la santé pulmonaire des résidents.

C’est ce que révèle l’article du Quotidien du Médecin http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2015/03/12/la-mauvaise-qualite-de-lair-interieur-des-maisons-de-retraite-nuit-la-sante-respiratoire-des-residents_746126
L’étude, financée par l’Union Européenne, et conduite par l’INSERM au travers du groupe de recherche GERIE (Geriatric study in Europe on health effects of air quality in nursing homes) montre qu’autant particules fines que polluant chimiques (formaldéhyde, benzène et autres…) provoquent essoufflement et toux. Ceci même à des taux respectant les normes en vigueur !

Une bien mauvaise nouvelles pour les acteurs de la QAI et notamment les organismes de contrôle et de mesures.

La ministre de l’Ecologie a annoncé ce mercredi 24 septembre 2014, le report de l’obligation de surveillance de la qualité de l’air dans les crèches et les écoles.

Cette mesure qui devait entrer en vigueur au premier janvier 2015, avait mobilisé bon nombre d’organismes afin d’obtenir les accréditations nécessaires pour la réalisation de ces mesures.

Les élus locaux avaient quant à eux mis en avant la complexité de cette mesure ainsi que les coûts pour les collectivités.

Pour plus d’informations, veuillez consulter le site de actu-environnement :

http://www.actu-environnement.com/ae/news/qualite-air-interieur-obligation-surveillance-creches-ecoles-reporte-22759.php4